Gilles Rochier

rochierGrGilles Rochier est né en TMLP-couvlongue1968 à Ermont.

« J’ai commencé à dessiner dès que j’ai pu tenir un crayon et je ne l’ai jamais lâché. À la maternelle, ma mère a été convoquée par un pédopsychiatre très inquiet par le fait que je pousse le détail sur mes dessins (quand je dessinais un personnage je faisais toujours les coutures sur ses vêtements). Elle claque la porte du bureau et fonce m’acheter des feutres et des crayons de couleurs.

Je n’ai jamais pris de cours de dessin ni fait d’école, trop fainéant, trop brtempsmort_couvGFanleur. Je découvre la bande dessinée avec Métal hurlant, c’est décidé je veux faire ça comme métier, faire de la bande dessinée. N’ayant aucune volonté à l’époque pour me lancer sur un projet de livre, je laisse tomber facilement, alors j’attaque la peinture, mais sur les murs et la nuit. J’arrête juste à temps. J’enchaîne sur la toile pendant deux ans, tout seul dans mon coin.

Puis je découvre le monde du fanzine. Le fait de faire de la bande dessinée, sans avoir besoin des gros éditeurs me ravit, Envrac naît en septembre 1996, j’y raconte des histoires qui me sont arrivées dans mon quartier en faisant lepi1-etageintervenir quelquefois des amis sans tomber dans les clichés classiques de la banlieue. J’essaye de parler juste, mais déjà je sais pertinemment que les histoires que je raconte sont très très loin de ce qui se passe réellement dans les banlieues de nos jours. »

Site de Gilles Rochier: http://envraccity.wordpress.com/

(Source: site six pieds sous terre)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s